ARCHITECTURE DE MANHATTAN

Travaillant dans l’architecture, j’ai un intérêt particulier pour les monuments de New York. Je me rappelle la première fois où j’y suis allée, j’avais fait une visite “guidée” à mon mari (alors qu’il y était déjà allé) ressortant tout ce que j’avais appris au cours de mes études pendant mes cours d’histoire de l’architecture (qui n’étaient pas si loin à l’époque).
Pour ce blog, et en vue de notre prochain voyage avec notre fils, j’aimerais aborder l’architecture de la ville pour pouvoir lui raconter. Je dis bien raconter, car le sujet étant assez complexe et technique, il va falloir trouver comment l’intéresser.

rues-et-avenues-new-york-3

Dans un premier temps, je vais faire une petite présentation de l’origine de l’aménagement et de l’architecture de la ville, qui j’espère pourra vous inspirer pour en parler à vos enfants.

Manhattan, que l’on connaît actuellement, garde un aspect perpétuellement moderne grâce à sa métamorphose permanente.
Et pourtant l’origine du plan de la ville remonte à 2 siècles.

En 1807, des collons hollandais ont pour mission de concevoir le plan d’aménagement de l’île. Quatre ans plus tard, soit en 1811 le plan en damier fut adopté : 12 avenues du nord au sud et 155 rues d’est en ouest forment des blocs en forme de rectangle.

rues-et-avenues-new-york architectureCela permet de voir l’horizon de chaque rue.

rue-new-york-2
Ce modèle de ville en damier si emblématique de Manhattan est pourtant très ancien. Les grecs et les romains l’ont déjà adopté dans leurs colonies (orientation des rues en fonction du soleil). Philadelphie l’utilisa aussi avant New York.

Seuls le sud de l’île et Broadway, traversant en diagonale les rues et avenues, conservent l’empreinte anarchique des premières constructions ce qui permet de laisser quelques espaces aérés ou des constructions plus originales : le Flatiron building, Times square, Union Square, Herald square,…

flatiron

Le Flatiron Building

 L’île fut donc complètement remodelée, des collines sont rasées, et on comble les marécages.

Avec l’émergence à moindre coût de nouveaux matériaux et la volonté d’optimiser les terrains, les constructions s’élèvent.
En 1861 un certain Elisha Otis invente l’ascenseur. Les étages pouvaient alors se multipliaient.
Au 19ème siècle, l’acier devenu de moins en moins cher à fabriquer, on l’utilise principalement pour concevoir la structure des bâtiments recouverte principalement de pierre ou de verre (murs rideaux). Il devient donc moins cher de construire de plus en plus haut.
Grâce a ces 2 facteurs, les gratte ciel apparaissent alors petit à petit et modifient alors l’architecture de la ville.

En 1916, New York imposa une nouvelle loi. Afin de préserver la lumière et le passage d’air des rues adjacentes, les étages supérieurs des gratte-ciel devaient être plus étroits.

Dans les années 50, un homme a également contribué à donner forme à la ville, telle qu’on la connaît aujourd’hui : Robert Moses. Ses actions et sa personnalité contradictoires inspiraient le respect comme la crainte. Il créa des parcs, des terrains de jeux, des ponts routiers, des autoroutes, des piscines,…. Il n’hésita pas à détruire une partie de Manhattan pour reconstruire une ville plus moderne pour l’époque. On lui doit également le renouveau de Central Park qui avait été laissé pour compte suite à la crise de 1929. Mais il s’est attiré des détracteurs avec ses idées controversées. Certes, il développa des infrastructures telles que ponts et autoroutes mais il négligea complètement les transports publics, le métro ne s’est plus développé de son temps. On lui reprocha également de favoriser les quartiers ou vivaient les populations de blancs. Pour y construire ces fameuses autoroutes, il faillit détruire des quartiers comme Soho, Greenwich Village, Little Italy, Chinatown,…Les habitants ont commencé à s’alarmer, Washington square park, par exemple, fut sauvé grâce la révolte d’une maman et ses amies, qui y promenaient leurs enfants. Moses dut revoir ses projets et perdu peu à peu son influence.

washington-square-park

Washington square park

Suite aux attentats du 11 septembre 2001, la municipalité a établi de nouvelles règles de construction afin de construire mieux et plus élevé qu’avant. Les nouveaux gratte-ciel doivent avoir des cages d’escalier plus solides, mieux isolées et plus larges. Cela permet d’évacuer plus de personnes, plus longtemps dans de meilleures conditions.
On utilise un peu plus le béton armé, bien connu chez nous et moins sensible au feu.
Aucune limite est imposée concernant la hauteur, ce qui explique l’émergence ces dernières années de gratte-ciel de plus en plus haut.
New York est souvent considéré comme la capitale mondiale des gratte ciel. Il faut savoir que les premiers n’y ont pas été construits.
En effet, en 1971, suite à un incendie qui dévasta la ville, Chicago du se reconstruire en grande partie. Elle profita alors des nouveaux matériaux pour pouvoir se reconstruire rapidement. En effet les bâtiments en pierre et en acier résistaient bien mieux au feu que ceux en bois.

Mis à part les gratte ciel, principalement des bâtiments de bureaux ou d’habitations, New York regorge de pépites ou prouesses architecturales et bon nombre d’architectes y ont laissé leur trace : Le brooklyn bridge, la statue de la Liberté, le musée Guggenheim, le New museum of contemporary art du cabinet d’architecture SANAA, les architectes et concepteurs F.L.Wright (musée Guggenheim), Renzo Piano (Le New York Times building, The Whitney Museum of American Art), Christian de Portzamparc (one 57), Frank Gehry (8 spruce street), Walter Gropius (Met Building), Mies Van der Rohe (Seagram building)….
Hasard ou pas, il se trouve que j’apprécie le travail pour la plupart d’entre eux.

brooklyn-bridge

Le Brooklyn bridge

guggenheim

Le musée Guggenheim par F.L. Wright

statue-liberté

La Statue de la Liberté

Petit+
Ce plan en damier permet l’observation du fameux Manhattanhenge. L’observation du coucher ou du lever du soleil dans l’axe des rues est/ouest. 

Ce contenu a été publié dans Promenades, Visiter, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *