THANKSGIVING

Demain, le dernier jeudi du mois de novembre, les américains fêteront Thanksgiving. Cela fait maintenant 2 ans que nous le fêtons nous aussi et réalisons ce fameux repas!  Comme c’est mon mari qui s’active le plus en cuisine ce jour là (une fois n’est pas coutume), je lui laisse le clavier aujourd’hui pour vous parler surtout du repas traditionnel autour de cette fête américaine.=====>  =====>

Le plus compliqué, en fait c’est de trouver une dinde pas trop grosse. En effet, au mois de novembre, elles sont soit énormes car destinées a être découpées en morceaux ou trop petites car elle grandissent pour les fêtes de noël. Donc le but du jeu (enfin surtout pour notre boucher préféré) et de trouver la dinde la plus petite qui fera quand même au bas mot au moins 5kg.

On attaque tout d’abord, le gros du boulot !! Non ce n’est pas la dinde, c’est en fait le « stuffing » ou si vous préférez la farce (c’est pas une blague). C’est un élément essentiel de la recette !! Je me suis inspiré de plusieurs recettes, pour en établir une qui nous convienne au mieux.

Les ingrédients pour la dinde de thanksgiving :

o    Une baguette sèche (le pain doit être dur)

o    Une tasse de noisette (pour le craquant)

o    2 carottes (pour les fesses roses)

o    1 oignon rouge (pour pleurer 5 minutes en l’épluchant)

o    Une boite de 500g de marrons (tout est bon dans le marron, ah non c’est pas ça…)

o    2 branches de cèleri (ben là je sais plus)

o    85 g de beurre (ah quand même un peu de gras)

o    Une tasse de raisins secs (pour la touche sucrée )

o    Des olives vertes (ça c’est pour la couleur)

o    Un bouillon cube (mouai bof pas obligé mais ça donne quand même un petit goût en plus)

o    Cinq cuillerées à soupe de persil frais (toujours pour la couleur)

o    500G de farce toute faite de votre boucher (on peut pas tout faire non plus)

o    Sel, poivre (comme d’hab)

Bon, une fois tous ces éléments regroupés, on attaque par faire roussir le pain que l’on aura découpé en cubes avec la moitié du beurre, on met de coté pour plus tard. Maintenant on s’attaque aux oignons, que l’on émince avec le céleri et on fait revenir le tout avec le reste de beurre pendant une dizaine de minutes. Ensuite, on ajoute les carottes découpées en cubes et le bouillon, on mélange et on laisse encore une dizaine de minutes. On y met la farce que l’on fait griller a feu vif. On peut ajouter un verre de chardonnay en même temps, attention c’est pas pour la recette c’est pour le cuisinier 😉

Après, on ajoute tout le reste : marrons, olives, persil, raisins, noisettes, et on laisse mijoter à feu doux pendant environ une heure, en remuant très régulièrement et délicatement, il ne faut pas abîmer les marrons, qui ont tendance a se transformer en bouillie. Et si cela vous semble un peut trop sec remettez un peu de bouillon. Une fois la cuisson terminée, ajoutez le pain du début, mélangez le tout, couvrez et laissez reposer au moins 1 heure. L’idéal est de faire la farce la veille mais bon il faut avoir le temps.

Maintenant, opération fourrage de la dinde avec notre délicieuse farce. Bien ficeler les pâtes de la bête. Enfin avant de la déposer dans son plat (poitrine vers le bas) on la badigeonne très largement avec du beurre, et c’est parti pour 3 ou 4 heure de cuisson a 180 °C. Au trois quart de la cuisson retourner la dinde.

Bien arroser toutes les 30 min c’est super important sinon la dinde sera sèche et donc beaucoup moins bonne. Pour arroser, j’ai investi dans un ustensile de cuisine indispensable pour cette tâche, j’ai nommé la poire à arroser.

Une fois la cuisson terminée, je vous conseille de sortir la dinde du four et la recouvrir de suite avec du papier aluminium et la laisser reposer 20 minutes avant de servir.

Enjoy !!!

Thanksgiving dindeDésolé, la photo est de très mauvaise qualité, mais c’est la seule prise, juste a temps avant de l’attaquer.

Pour un repas complet de thanksgiving, on vous conseille une soupe de butternut en entrée, des frites de patates douces et pour caler le tout, une pumpkin pie en dessert que vous pourrez servir avec de la glace à la vanille, de la chantilly ou de la crème de marron. Après tout cela, vous serez prêt à affronter l’hiver.

Ce contenu a été publié dans Recette, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à THANKSGIVING

  1. Christophe dit :

    Pour l’avoir goûté – la dinde, pas le chardonnay, je vous recommande cette recette : délicieuse ! Bravo encore chef !
    Yum!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *